Ampère : un cliché retenu pour un concours national

Avec leur enseignante, Pauline, Sandra et Théo ont imaginé une photo qui évoque la filière des métiers de la sécurité.

 

Ils ont encore du mal à réaliser ! C’est bel et bien leur photo qui a été retenue par le jury du concours de l’Éducation nationale “ Vivre le bac pro ”.

On sait que notre photo a été retenue pour la finale du 14 avril de ce concours national «  Vivre le bac pro  » organisé pour marquer les 30 ans de la filière, mais on n’a pas encore le résultat définitif. Si on gagne, on a déjà décidé que le prix qui consiste en un appareil photo ou une tablette, on le donnera pour la classe… Pour Pauline Latapy, Sandra Guibert et Théo Bothamy, élèves du lycée Ampère, la sécurité, c’est leur futur domaine d’intervention professionnelle : police nationale ou marine pour Pauline, venant d’Ecueillé dans l’Indre, maître-chien dans l’armée de terre pour Sandra, de Blois, et militaire ou gendarme pour Théo, d’Amboise.

C’est donc tout naturellement qu’ils ont photographié une mise en scène évoquant la malveillance. « On a cherché un exemple de situation pour intervenir contre un intrus qui, avec un pied-de-biche, cherche à pénétrer dans un sous-sol et qu’on va devoir interpeller. » Une image choisie parmi la dizaine de clichés pris par le professeur Maëva Rossignon avec le portable de Sandra avant de trouver celle qui réunissait enfin tous les suffrages.
A 15 et 16 ans, ces trois élèves internes en seconde année de bac pro métiers de la sécurité restent confiants, tout en continuant à travailler leurs cours entre sécurité, droit, secourisme…

Un film aussi

Ampère, c’est encore une autre section de la filière sécurité qui vient de participer à un concours. « Cette fois avec Euro France Média «  Canal des métiers TV  », il fallait préparer un film de trois minutes sur le thème «  Je filme le métier qui me plaît  » », rapporte Maëva Rossignon, également enseignante de la terminale CAP agent de sécurité.
« On a construit notre documentaire en deux parties : les a priori sur les agents de surveillance et la réalité. On a même conçu une affiche du film », expliquent Ludovic Delbarre et Alexis Niveleau, deux des vingt-trois élèves de la classe qui compte quatre filles. Ludovic, 16 ans, originaire de Mamers dans la Sarthe et Alexis, de Luynes en Indre-et-Loire, imaginent leur avenir chez les pompiers. Mais, ce n’est pas simple de trouver un maître d’apprentissage pour être en alternance dans un centre commercial ou dans une caserne… « Sur les 1.204 projets en course dans les lycées du public et du privé, nous sommes parmi les 544 de la section officielle, invités le 26 mai au Rex à Paris où on va aller. D’ailleurs, on peut encore soutenir notre film intitulé «  Misconceptions  » en votant sur Internet », ajoutent les deux garçons pleins d’énergie (http ://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/selection-officielle/session-2016/misconception/prk20).
« Reste encore à séduire le jury où siège le réalisateur Serge Moati ! », conclut l’enseignante.

A signaler que le lycée Ampère est cette semaine en pleine opération de communication avec, ce jeudi 28 avril, la « Journée des Talents » marquée notamment à 11 h 30 par l’inauguration de la fresque réalisée sur le mur proche de l’établissement.

Édith Van Cutsem, Nouvelle République du 28 avril 2016
Publié dans Actualités