PROMOTION FORT GIRARD : 70 ans les séparent

Les élèves de menuiserie ont été baptisés « promotion Fort-Girard » pour marquer les 70 ans de la formation. - Les élèves de menuiserie ont été baptisés « promotion Fort-Girard » pour marquer les 70 ans de la formation.

Les élèves de menuiserie ont été baptisés « promotion Fort-Girard » pour marquer les 70 ans de la formation.

En 1946, c’est au lieu-dit « Fort-Girard » à La Ville-aux-Clercs qu’est créée la première section menuiserie du centre d’apprentissage qui deviendra quelques années plus tard le lycée professionnel Ampère. « On a souhaité marquer ce 70e anniversaire en invitant d’anciens élèves à parrainer l’actuelle promotion de menuisier qui sera dénommée «  Fort-Girard  » », explique Jean-Claude Lebert, président de l’Amicale des anciens élèves du lycée Ampère.

Vendredi, une rencontre a donc eu lieu entre les actuels et les anciens élèves. « J’avais 14 ou 15 ans, mes parents m’y ont inscrit parce que je voulais faire de la menuiserie. Quand je vois les ateliers aujourd’hui, je me dis que ça n’avait rien à voir ; nous avions un établi, une varlope, un rabot et c’est à peu près tout », explique Bernard Boulay, de la promotion de 1946.
Ce dernier, ainsi que son camarade de la promotion 1947, a pu échanger avec les élèves sur le métier et voir le projet de jardin zen qui est aujourd’hui en cours de réalisation. Un univers différent. « On sortait de la guerre, on était plutôt chétif à l’époque, je pesais 39 kg à 18 ans », rappelait ainsi l’un des anciens, avant de décrire le « dérouillage » du matin qui consistait à courir dans la sapinière. Le grand froid dans les baraquements où dormaient les élèves laissait les gants de toilette gelés.
La seconde promotion aura connu le déménagement à Vendôme. « On a réparé les menuiseries du Quartier Rochambeau. » C’est le directeur d’alors, Sosthène Chollet, mari d’Yvonne Chollet qui se mobilisera pour la création d’un nouvel établissement qui sera finalement créé sur l’ancien terrain de manœuvre du XXe Régiment de cavalerie, l’emplacement actuel du lycée, en 1961.

La Nouvelle République, 05/12/2016

fort-girard-et-maquette-zen

M Cavat, M Lebert et les élèves de la promotion « Fort Girard »

Au premier plan : l’une des maquettes du projet « Jardin Zen »

Publié dans Actualités