Hommage à Fréderic TRICOT

 Lundi, une plaque en hommage à Frédéric Tricot était officiellement inaugurée au lycée des métiers Ampère. Une petite plaque discrète dans un couloir de la division sécurité près des salles où, depuis sept ans, enseignait Frédéric Tricot disparu, le 24 juillet dernier, dans le crash d’Air Algérie.

 

C’est en présence de la mère et de l’épouse de Frédéric Tricot que sa fille Cloé dévoilait la plaque aidée par Pascal Brindeau.
Le maire saluait la démarche des élèves et des enseignants et évoquait « un homme de conviction qui avait la capacité de nouer le contact. »
Les élèves de la promotion de l’an dernier, qui partagent leur scolarité entre cours au lycée et formation en entreprise par le biais de l’alternance, avaient tenu à trouver une date pour réussir à être tous présents pour se souvenir de leur professeur qui les avait suivis du CAP au brevet professionnel d’agents de sécurité. « Il était plus qu’un enseignant… Après les cours, il nous parlait de son parcours professionnel, de son activité comme pompier volontaire, mais aussi au sein d’association de solidarité pour le tiers-monde ou ses actions pour le développement durable. »
Assistaient à cet hommage Bruno Cavat, proviseur, ainsi que la conseillère régionale Karine Gloanec-Maurin, en qualité de membre du conseil d’administration de l’établissement et quelques collègues de Frédéric Tricot dont Pascal Page qui avait construit plusieurs projets pédagogiques avec l’enseignant disparu.
Sur la plaque, une citation de Frédéric Tricot que les élèves ont nombre de fois entendue et aujourd’hui faite leur. « La réussite, c’est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de savoir être. »

 

La NR

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualités