Le lycée Ampère au contact des entreprises

 

Un prêt de matériel en échange de contacts. Cet accord a été officialisé mardi par une convention entre le lycée Ampère et une marque d’engins.

                Pour un lycée professionnel, avoir des liens étroits avec le monde de l’entreprise est essentiel. Car pour recevoir une formation de qualité, les élèves doivent avoir sous les yeux du matériel utilisé actuellement dans le monde du travail. Ils doivent pouvoir également s’appuyer sur des salariés en activité, lors de stages ou à l’occasion de contacts au cours de l’année.
                Ce sont ces conditions d’enseignement que s’attache à offrir le lycée professionnel Ampère à Saint-Ouen. Le tout, à travers la signature de conventions de partenariats entre l’établissement scolaire et des entreprises. C’est ainsi que ce mardi dans les ateliers du lycée, le proviseur Bruno Cavat a accueilli Solène Souard, représentante d’un concessionnaire d’une marque très célèbre d’engins de chantier. « Cette signature de convention s’effectue dans le cadre du label accordé par l’Éducation nationale “ Lycée des métiers ” », a précisé Bruno Cavat.
 
               Anticiper la pénurie de mécaniciens d’engins Par ailleurs au cours de la matinée, des élèves de la filière Maintenance des matériels (MDM), du bac pro au BTS, ont pu échanger avec un dépanneur d’engins salarié du concessionnaire, ainsi qu’un de ses collègues, spécialiste en service après-vente dans le domaine. « Montrer aux élèves nos outils de travail est important, sourit ce dernier, lui-même passé par le lycée Ampère entre 1982 et 1984. Cela montre aussi que le métier de dépanneur ne s’effectue pas seulement dans la boue et dans la graisse. Cela reste physique, mais ça devient aussi énormément technique. Il faut être bon en informatique. » Les élèves, autour de quatre gros moteurs d’engins fournis par le concessionnaire, semblaient avoir apprécié la matinée. « Nous ne connaissions pas cette société », indique par exemple Kévin, étudiant en bac pro MDM option travaux publics. Se faire connaître et établir le contact avec de futurs stagiaires ou salariés à embaucher : pour l’entreprise concessionnaire, c’est tout l’intérêt de cette convention. « Surtout que le métier de mécanicien Travaux publics est pénurique, explique Solène Souard. Et nous aurons de plus en plus de difficultés à recruter. Nous sommes là, pour motiver les jeunes. » Et c’est d’ailleurs par quelques mots envers les élèves que la représentante du concessionnaire a clôturé la matinée : « Quand vous chercherez du travail, pensez à nous ! Même ceux qui veulent travailler en maintenance de matériel agricole. Car les technologies sont similaires, et les valeurs aussi ! »
              Des pros de la voie Toujours dans l’objectif d’être au contact du monde professionnel, du personnel de la SNCF gérant de la maintenance de la ligne grande vitesse entre Tours et Paris, s’est rendu au lycée Ampère fin janvier. « Face à des élèves issus de différentes filières, ils sont intervenus pour parler de leur métier et des besoins en personnel », précise Maxime Barbot, directeur délégué aux formations.
La Nouvelle République, A. Couturier, Publié le
Les élèves ont pu découvrir le véhicule Bergerat Monnoyeur et tout son équipement d’intervention
Maxime Barbot, Bruno Cavat et Solène Souard
Signature de la Convention
Publié dans Actualités