“Migrer au féminin” : exposition au CDI du 3 au 14 janvier 2022
6 janvier 2022 / La vie au lycée

“Migrer au féminin” : exposition au CDI du 3 au 14 janvier 2022

 

M. Gavinet, proviseur du lycée Ampère, et M. Barbot, proviseur adjoint, sont venus rencontrer Lucille Cottinet, intervenante de l’association “Mémoires plurielles”

Du 3 au 14 janvier 2022, dans le cadre des actions menées en faveur de l’égalité filles-garçons,

le CDI reçoit une nouvelle exposition intitulée “Migrer au féminin”. 

Lundi 3 janvier, Lucille Cottinet et sa collègue Agnès, toutes deux membres de l’association “Mémoires Plurielles, Histoire et cultures des immigrations en région Centre Val de Loire”, sont venues installer l’exposition et ont rencontré deux classes : les 2nde BP GATL et les 2nde BP AMA. Elles leur ont présenté les portraits d’une dizaine de femmes ayant immigré en France, en région Centre, depuis les années 1930 jusqu’aux années 1990. Originaires de Pologne, d’Ukraine, d’Espagne, d’Algérie, du Portugal, de Martinique, du Chili, du Sénégal ou encore du Laos ou de Turquie, elles ont dû quitter leurs pays et leurs racines pour de multiples raisons : économiques, politiques, scolaires. Arrivées en France, elles ont dû faire face aux difficultés de l’intégration. Ce sont parfois leurs filles qui témoignent de leurs parcours. Contrairement aux idées reçues, un grand nombre de femmes ont toujours migré dans le monde, et pas seulement pour rejoindre leurs maris dans le cadre du rassemblement familial. Bien sûr a pesé sur leurs épaules la double difficulté d’être femmes et migrantes.

L’exposition est complétée par la présence de 3 bustes en papier mâché : ils ont été réalisés avec une plasticienne, par des femmes migrantes en cours d’apprentissage du français à Orléans. Composés de deux faces, ces bustes représentent les émotions ressenties par ces femmes au moment de quitter leur pays d’origine, et au moment où elles sont arrivées en France : suite à l’effroi et à la tristesse du départ, l’apaisement de l’arrivée dans un pays où leur sécurité et leur avenir sont beaucoup mieux assurés.

Pendant les deux semaines de présence de cette exposition au CDI, plusieurs classes pourront découvrir les portraits de ces femmes, notamment à l’aide d’un questionnaire et d’un dépliant complémentaire proposés par l’association “Mémoires Plurielles”. Vendredi 14 janvier, juste avant le démontage, Lucile Cottinet et sa collègue rencontreront deux nouvelles classes : les 1ère BP MA et les 2nde BP MRC1.

La classe de 2nde Bac Pro GATL avec les deux intervenantes de l’association “Mémoires plurielles”

 

Le 20 janvier, cet article a été publié dans les pages de la Nouvelle République :

“Dans le cadre des actions en faveur de l’égalité filles-garçon, le lycée Ampère a reçu du 3 au 14 janvier, au CDI (Centre de documentation et d’information) une exposition intitulée « Migrer au féminin ». Cette exposition prêtée par l’association Mémoires plurielles histoire et culture des immigrations en Région Centre-Val de Loire et coordonnée par Lucile Chartier, documentaliste au lycée Ampère de Vendôme, a été complétée par la présentation de trois bustes en papier mâché réalisés par des femmes migrantes lors d’ateliers avec une plasticienne.
Ces bustes représentent les émotions ressenties par ces femmes au moment de quitter leur pays d’origine et lorsqu’elles sont arrivées en France : suite à l’effroi et à la tristesse du départ, à l’apaisement de l’arrivée dans un pays ou leur sécurité et leur avenir sont beaucoup mieux assurés. Vendredi dernier, Lucille Cottinet, membre de l’association orléannaise Mémoires plurielles est venue rencontrer des élèves en bac professionnel pour leur présenter les portraits des femmes migrantes mises en lumières par l’exposition. Eric Gavinet, proviseur du lycée, Maxime Barbot, proviseur adjoint et Louisa Sebbat, enseignante ont pris part à cette rencontre.”