Une première au lycée Ampère : des ateliers-philo pour les élèves de Terminale.
7 janvier 2022 / La vie au lycée

Une première au lycée Ampère : des ateliers-philo pour les élèves de Terminale.

Les 16 élèves de Terminale Bac professionnel Métiers de la Sécurité ont accueilli, avec curiosité d’abord, puis avec intérêt, l’animatrice socio-culturelle qui est venue en décembre leur proposer trois séances d’ ateliers-philo.

Emmanuelle Fontenas, titulaire d’un Diplôme Universitaire  « Formation à l’animation d’ateliers de philosophie avec les enfants et les adolescents à l’école et dans la cité », a bien posé le principe dès la première rencontre : un atelier de philosophie, ce n’est pas un cours, mais un moment privilégié pour la parole, l’écoute et la réflexion partagée.

Les élèves s’installent sur leurs chaises en formant un cercle et ils/elles sont invités.ées à réfléchir ensemble sur des thèmes philosophiques. L’animatrice lance une question ouverte, chacun.e s’exprime, toutes les réponses sont bonnes. C’est le propre de la démarche philosophique : poser des questions universelles, qui concernent tout le monde, et attendre une pluralité de réponses.

Argumenter, problématiser, conceptualiser seront les mots-clés des ateliers. On s’écoute, on rebondit sur le point de vue d’un camarade, on justifie ce que l’on avance…

« Jusqu’à quel point l’amour mérite-t-il qu’on se batte ? »

« L’être humain peut-il être heureux ? »

L’animatrice, par le biais de ses questionnements, mais aussi grâce à des activités ludiques, a subtilement orienté le débat vers le thème au programme de l’épreuve de français du baccalauréat  : « Le jeu : futilité, nécessité ».

Voici un aperçu des interrogations qui ont émergé :

“Y a-t-il des jeux sérieux et des jeux pas sérieux ?”

“La tricherie  fait-elle partie du jeu ?”

“Est-ce qu’on joue encore quand on devient joueur professionnel ?”

“Est-ce que le jeu peut être un travail ?”

Les élèves ont encore six mois devant eux/elles pour débattre de ces vastes questions, entre eux/elles ou sur leurs copies …